On dirait nous, Didier Van Cauwelaert

on-dirait-nousDeux couples. Deux générations. Une histoire.

De l’amour, de la passion, de la science naturelle et de la réincarnation.

Un beau roman qui peut ne pas plaire à tout le monde, car il y  est en effet beaucoup questions de réincarnation, de transmission des âmes.

On s’attache à ces personnages, à ces deux couples que 50 à 60 ans séparent, mais dont beaucoup d’éléments rapprochent. Il y a la musique, l’amour, et la passion pour la vie. Il y a aussi le mystère, l’incertitude, la manipulation (psychologie humaine et végétale).

Et puis il y a la mort et comment on y pense, comment on l’a vit. Et ce qu’il y a après. Et comment. Et pourquoi.

Voilà, je n’ai pas fait un résumé du livre, car on en trouve plein sur Internet. Mais en parlant de cette histoire avec mon papa, je me suis rendu compte qu’il n’était pas si « simple » d’en parler avec des personnes qui sont très, trop, terre à terre 🙂

Voilà, un livre que je recommande pour des tas de raisons et que je vais prêter avec un autre livre dont je vous ai parlé ici : le cas Noah Zimmerman 😉

 

Le cas Noah Zimmerman, Sharon Guskin

Titre : Le cas Noah Zimmerman
Auteur : Sharon Guskin
Traducteur : Pascal Loubet
Édition : Calmann-Lévy
Genre : roman
Pages : 450
Année d’impression : 2016

noah zimmermanJanie, mère célibataire, doit se battre tous les jours pour élever son fils, Noah, 4 ans. En effet, celui-ci semble souffrir d’un bien étrange mal : il a une phobie de l’eau, il fait des cauchemars presque toutes les nuits et dit qu’il veut retourner dans sa maison rouge, revoir sa vraie maman. L’école maternelle dans laquelle il évolue soupçonne la mère de maltraitance parce que l’enfant finit par sentir mauvais ; il fait peur à ses camarades en donnant des explications sur les armes à feu et parle de Harry Potter alors qu’il n’a jamais lu les livres ni même vu les films à la télévision. Il est aussi incollable sur les reptiles et sait calculer des scores au base-ball, à quatre ans !

Janie doit jongler entre son travail et les visites chez les médecins qui lui coûtent les yeux de la tête. Elle est prête à accepter un terrible verdict quand elle rencontre le docteur Anderson, psychiatre spécialisé dans la réincarnation…

Un livre, un roman intéressant qui traite du sujet difficile de la réincarnation. On y croit ou pas. On espère ou pas. Chacun ses croyances et ses idées sur le thème. Ici, l’histoire est très bien tournée, car j’ai tout le temps eu envie d’en savoir un peu plus sur cet enfant étrange et malheureux.

Certains passages ont été pour moi un peu trop long, trop d’explications, trop de détails qui ne font pas avancer l’histoire. Les personnages principaux sont bien ficelés, on s’y attache facilement. Évidemment, je me suis prise d’affection pour Noah, pour son histoire, son passé et craint pour sa vie, mais j’ai particulièrement apprécié le personnage du médecin spécialiste qui est atteint d’une maladie, mais celle-ci ne se voit pas physiquement.

L’auteur remercie en fin de livre bon nombre de personnes qui l’ont aidé dans l’écriture de ce roman, et elle précise qu’elle s’est largement inspirée d’études réelles et de travaux sur ce sujet.

Ça laisse songeur et quand j’ai refermé ce livre, je me suis posée un tas de questions… matière à réflexion qui laisse un nuage de mystères planer encore au-dessus de ma tête 😊