Mot d’enfant : se réincarner

Notre fille de bientôt 14 ans :

– Maman, j’ai mon ongle qui se réincarne.

Je n’ai pu m’empêcher de lui répondre :

– Oh ! Et en quoi va-t-il se réincarner ?

😆

Publicités

Les échecs vus par ma fille

Mes enfants ont participé pour la 1ère fois à un tournoi de jeu d’échec.

Ils étaient 75 jeunes, âgés entre 6 et 19 ans, à se disputer 9 rounds de 15 minutes environ.

Je croyais connaître un peu ce jeu de société, eh bien ! je n’en reviens pas qu’il existe autant de règles, de coups, de stratégies, de prises et tous ces termes spécifiques liés à ce sport qui fait remuer les méninges.

Mes deux enfants ont été de bons joueurs. Ils ont eu beaucoup de mal à marquer des points, mais ils en ont marqué ! Si au début, l’enthousiasme baissait au fur et à mesure des rounds perdus, la bonne humeur a repris le dessus et ma fille m’a étonné en écrivant cet haïku après qu’elle se soit rendu compte qu’elle serait sûrement classée dans les dernières.

Néanmoins, je pense pouvoir dire qu’ils ont passé une très chouette journée. Ils ont appris beaucoup de choses et moi aussi !

Ils ont reçu une petite médaille pour leur participation. Quant à moi, j’ai choisi ces photos pour illustrer le petit poème de ma fille.

Un moustique recherché, mort ou vif

Tel pourrait être le titre du prochain texte créatif de mon fils 🙂

Avec des températures trop chaudes pour la saison, notre fiston a été encore une fois mangé par une ou des dames moustique(s) !

Et j’ai adoré sa répartie quand il s’est réveillé le matin :

  • Grr, j’ai encore été bouffé par les moustiques. Cette fois, elle ne va pas s’en tirer comme ça. Si je la trouve, je ne vais pas la tuer, ça serait trop facile, elle va souffrir elle aussi ! Je la coincerai par terre, elle sera piégée et elle cramera au soleil ! Comme j’aurais fait de petits trous dans ses ailes, elle ne pourra même pas s’envoler pour s’échapper ! Gnap gnap gnap.

J’ai éclaté de rire, m’imaginant mon fils courir derrière la moustique, la maintenir entre deux de ses doigts au risque de lui arracher une patte, puis de piquer ses petites ailes avec une aiguille, tout en essayant d’éviter d’être piqué à nouveau à son tour…

Situation cocasse, mais qui m’a bien faire rire au petit matin.

Info météo :
Mi octobre 2018, température extérieure l’après-midi, en plein soleil, à l’abri du vent : 33 degrés !!!

Mot d’enfant : pédiatre

Je devrais plutôt dire « définition d’enfant » 🙂

Notre fils, 10 ans, parle avec sa sœur des métiers que les copains veulent faire plus tard.

  • Un garçon dans ma classe veut devenir médecin spécialiste pour enfants, dit-elle.
  • Pédiatre ? demande la maman (moi)
  • Oui, c’est ça : pédiatre, répond notre fille.
  • Ah ! Moi je croyais que pédiatre, c’était un médecin spécialiste qui s’occupait des pieds cassés et qu’il fallait plâtrer, explique notre fiston 🙂

Mot d’enfant : galette des rois

Notre garçon confond des mots et ça nous fait toujours bien rire.

Au goûter de ce week-end, fêtes des rois oblige (et puis la frangipane, c’est miam 😋), nous coupons la galette et demandons aux enfants de choisir chacun leur part.

C’est le dernier servi qui trouvera la petite fève en porcelaine, dissimulée dans la pâtisserie :

– Félicitations, c’est un mage, dit son père.

Et lui, 10 ans, répond :

– Si ton ramage ressemble à ton plumage, tu es le phoenix des hôtes de ces bois…

Rien à dire : il connaît fort bien la fable de Monsieur Lafontaine 😂