Soif de livres, soif d’aventures

J’ai plusieurs bibliothèques, pas spécialement bien rangées, mais ce sont autant de bulles d’oxygène nécessaires à mon évasion et nourrissage intellectuel 🙂

20190203_080058

Les romans, les contes, les documentaires et mon casier PAL (Pile de Livres à Lire)

20190203_080253

Le côté BD, une partie, car une autre se situe en-dessous des livres cités plus haut (on en voit d’ailleurs quelques-unes dans le « dernier étage » du bas), et d’autres sont dans les chambres des enfants et dans le bureau de monsieur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de littérature jeunesse… de nature… des livres sur un métier, une vie, etc. Et des albums d’enfants. D’autres sont bien sûr encore dans les chambres des enfants…

Et j’ai encore une autre bibliothèque, plus petite, dans mon bureau, pour tout ce qui touche à l’écriture, aux comptines, à l’ornithologie et aux ateliers d’écriture et de lecture…

Comme je n’ai plus beaucoup de place, ces derniers mois, j’ai lu bien d’autres livres, mais empruntés à des bibliothèques communales de ma région.

Publicités

Manga : A silent voice

Alors que je suis dans la série Maître des livres dans les manga, voici que ma fille qui est une fan des manga, a pris ce livre à la bibliothèque.

U_8996_1A_EMA_A_SILENT_VOICE_01.IND75

4ème de couverture :

« Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable… »

Voici le premier tome qui rentre vite au cœur du harcèlement et de la violence dans l’école. Un manga que je recommanderais en lecture obligatoire dans la première année secondaire de notre enseignement tellement il décrit, malheureusement bien, la souffrance de la jeune Shoki et même celle de l’un de ses camarades, auteur, des faits !

Cela se termine, pour ce premier tome je le rappelle, déjà par une leçon de morale et une prise de conscience de la part de Shoya.

J’ai lu ce manga avant ma fille. Je suis curieuse de connaître son avis également  🙂

Le maître des livres, manga

En allant déposer son livre emprunté pour l’école, à la bibliothèque,  ma fille a tout de suite pensé à moi en voyant ces mangas :

biblio_manga (1)Le maître des livres, de Umiharu Shinohara.

Et elle a bien eu raison ! Je l’en remercie vivement 🙂

Un peu d’entraînement pour moi pour lire ce livre dans le véritable sens des Manga, c’est à dire de droite à gauche. De droite à gauche pour les pages, pour les cases, mais aussi pour les bulles. Oui, ça peut vous paraître logique, mais pour moi qui ai l’habitude de lire dans l’autre sens, cela m’a demandé un petit temps d’adaptation. Court, je vous rassure.

Je viens de lire le tome 1 et je m’apprête à lire le tome 2 et à penser à emprunter les prochains déjà !

Mikoshiba est la première personne a avoir été engagée dans cette bibliothèque privée : « La rose trémière », bibliothèque pour enfants. Il a un caractère plutôt rude et malgré cela, les enfants l’adorent ! Ils ont bien raison de l’apprécier ainsi, car Mikoshiba connaît tous les livres et il a le don de trouver le livre qui plaira à coup sûr à chacun de ses petits visiteurs.

Un jour, un homme d’une trentaine d’années découvre cette bibliothèque tout à fait par hasard et décide d’y entrer davantage par curiosité que par réelle envie de lire un livre « pour bébés ».

Et c’est là qu’intervient Mikoshiba. Au travers de ce bibliothécaire, de différentes petites histoires, on apprend que cette bibliothèque n’est pas réservée qu’aux enfants. De nombreux liens vont se créer et des comportements changer rien qu’en ouvrant le premier livre conseillé par ce Mikoshiba qui est bien plus sympathique qu’on ne le croit !

J’ai toujours pensé que comme pour les animaux que nous adoptons, ce ne sont pas nous qui les choisissons, mais bien eux, les animaux et les livres, qui nous choisissent !

La preuve en image  😉

biblio_manga (5)

 

biblio_manga (4)

Jules Verne, les enfants du Capitaine Grant

Jules Verne n’est plus à présenter… et si je n’ai toujours pas fini de tout lire de lui, je ne cesse de m’émerveiller de ses histoires. Celle-ci, je ne la connaissais pas : Les enfants du Capitaine Grant.

3 bandes dessinées ont été consacrées à cette œuvre, et un magnifique ouvrage regroupant les trois tomes de ces BD a aussi vu le jour. Nous devons cette magnifique adaptation à Alexis Nesme (illustrations, scénario et mise en couleurs !) , et à une qualité d’impression remarquable aux éditions Delcourt.

Un diaporama du hors collection pour vous donner envie de (re)découvrir cette histoire de Jules Verne  😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Manga et jeu de rôle !

Ma fille devait cet été participer à un stage de jeu de rôle. Malheureusement, celui-ci a été annulé faute de participants. Alors pour la « consoler », je me suis mise à étudier ce jeu particulier. Je lui ai offert, un peu en avance, pour son anniversaire la boîte « Pathfinder, le jeu de rôle, boîte d’initiation », ainsi qu’un manga « Gloutons & Dragons », le 1er tome.

pathfinder_boite initiationPunaise, quelle affaire ! Ce n’est, pour moi, vraiment pas évident, mais j’arrive petit à petit à rentrer dans cet univers particulier ! Après avoir joué à une « aventure solo » inclue dans le livret « manuel du héros » et avoir testé le début d’une aventure avec le « guide du maître », je me suis décidée à écrire l’histoire un peu à la façon de l’aventure solo et grâce au support de ce guide. Je suis bien sûr le maître du jeu, c’est moi qui joue tous les méchants et qui annonce les pièges, les combats, les sauvetages, les catastrophes, les accidents.

Nous avons déjà chez nous le jeu de rôle du Donjon de Naheulbeuk. Je n’ai jamais été maître du jeu, car je préférais jouer et entendre me dire ce que je dois faire pour avancer dans cette aventure. Mais nous y jouons tous depuis plus de 3 ans et c’est toujours très marrant (ça dure +/- 1h30 à 2h).

J’ai promis à ma fille d’avoir fini d’écrire l’histoire de Pathfinder pour son anniversaire, pour que nous puissions y jouer ensemble. J’en suis au chapitre 7, sur 10. Et il me reste moins de dix jours. En sachant que je mets une bonne heure pour écrire un chapitre, ça va, je devrais avoir le temps de relire, mettre en page avec des petites images adhoc, imprimer pour être fin prête 😉

Je ne suis pas obligée d’écrire, mais c’est comme pour raconter une histoire oralement, il faut d’abord que je m’imprègne des mots lus avant de pouvoir me sentir à l’aise et jouer mon rôle du mieux que je le peux. Et puis, ça me fait aussi un bon exercice d’écriture, je n’ai jamais écrit une histoire de jeu de rôles, et cela m’amuse de faire ça un peu à la manière d’un livre dont vous êtes le héros. Pour commencer, bien sûr, après, une fois que chacun d’entre nous saurons rentrer dans la peau des personnages, les joueurs et moi-même en tant que maître du jeu, serons plus authentique, plus vrai, moins hésitants. On osera avancer et faire des actions sans regarder tout le temps dans les livres les règles du jeu.

manga_gloutons et dragons (1)Et en attendant, ma fille a lu d’une traite le manga « Gloutons & Dragons ». Dont voici le résumé et des photos de la couverture qui, à elle seule, très humoristique 🙂

« Votre équipe d’aventuriers affamés se retrouve privée de provisions en plein exploration d’un donjon infesté de monstres. Dépêchez-vous ! L’un de vos compagnons vient d’être dévoré par un dragon. Quand le monstre l’aura entièrement digéré, vous ne pourrez plus le ressusciter ! Et si la réponse était là, sous vos yeux ? Pleine de griffes ou de crocs, de poils ou d’écailles, de tentacules ou de pinces… mais appétissante, non ?
Gloutons & Dragons, le manga qui invente la gastronomic fantasy ! « 

 

Carte à l’infinie, Monsieur Madame

Voilà une nouvelle carte à l’infinie décorée grâce à un vieux carnet de jeux de Monsieur Madame (2003). Les petits personnages de Roger Hargreaves et fils sont simples mais je les aiment bien ! (voir petit article consacré à cette série)

Ce diaporama nécessite JavaScript.