Un recueil en vente pour réaliser le rêve d’un enfant malade

Voilà, je viens de me décider de prendre en charge les frais d’envoi (+ l’achat d’enveloppes) pour nos amis belges qui souhaiteraient acquérir notre 6ème recueil des Anthologies Éphémères 🙂

Soit 15 euros le livre + 5 euros pour les frais d’envois depuis la Belgique vers la Belgique.

Pour cela, rien de plus simple : envoyez-moi un mail (clic) et je vous dirai comment faire. J’attendrai la fin du mois de mai pour passer la commande, ne soyez donc pas trop pressé 😉

20 euros en tout pour ce très beau recueil et vous participez à réaliser le rêve d’un enfant malade : 1000 MERCIs !

Voici la couverture que je trouve toujours super réussie : intégrer les noms de la centaine des participants n’est pas toujours évident : merci Solyzaan !

couverture 6eme anthologie_metiers improbables

 

Publicités

Les Anthologies éphémères : volume 6 : métiers improbables

Ça y est ! Les souscriptions commencent pour notre 6e recueil : youpie 🙂

130905_Anthologies.jpg

Les Anthologies éphémères regroupent des auteurs, illustrateurs, blogueurs, personnes au grand cœur. Ces personnes, sans toutes se connaître, sont réunies dans un livre dans le seul but d’aider à réaliser le rêve d’un enfant, de plusieurs enfants, malade.s.

C’est avec plaisir que j’ai une nouvelle fois participé avec un court texte mettant en scène une Souffleuse d’origami.

Nous en sommes à notre sixième livre en huit ans. Soit environ 1.370 livres vendus pour +/- 11.000 € reversés à l’association Rêves. En partenariat avec l’association française Rêves et autoédités, la vente de nos livres à déjà permis de réaliser partiellement ou totalement 7 rêves d’enfants malades. *

Alors, si vous souhaitez participer à cette belle cause, si vous habitez en Belgique, je peux regrouper les commandes afin de diminuer les frais d’envois et augmenter notre marge bénéficiaire. Chaque livre coûte, hors frais postal, 15 euros.

Répondez en commentaire ou envoyez-moi un mail pour me préciser le nombre de livres désiré. Je calculerai le prix pour un envoi postal… ou pas ! Si vous habitez Liège, une remise en main propre est même préférable 😉

Je passe commande pour la fin mai. Détails pour tout cela en message privé.

MERCI aux 108 auteurs, illustrateurs, blogueurs et toutes ces personnes au grand coeur de s’être investis, hier, aujourd’hui et demain, dans cette aventure. Les couvertures sont toujours magiques, l’illustratrice et imaginatrice de ces couvertures s’applique toujours à faire apparaître tous les noms des personnes qui ont participé à chacun des recueils, que nous soyons 50 ou plus de 100 !

MERCI à vous lecteurs qui, par votre achat de livre, participez également à la réalisation de ces rêves d’enfants.

N’hésitez pas à partager.

* plus de détails sur nos actions clic ici

 

anthologie_ephemeres_TBE

Tous nos livres sont disponibles sur The Book Edition

Polly Shulman : romans jeunesse à lire

20190416_164158

Voici trois livres que mon papa m’a offert pour me féliciter d’avoir retrouvé un autre travail si vite  😉

Des romans jeunesse, pour jeunes adolescents à partir de 10 ans je pense. Mais, pour connaître les origines des personnages et de l’univers de ces livres, je pense qu’ils ne plairont pas qu’à moi, adulte !

J’avoue que j’ai craqué simultanément sur les titres, l’illustration graphique des couvertures et des résumés.

Photos des 4ème de couverture : (clic pour voir et lire en plus grand)

Le club des fans du Monde magique de Willy Vandersteen

Le 6 avril dernier, je suis allée à la onzième assemblée générale du club francophone des passionnés de Bob et Bobette & cie.

Cela se passait dans le cadre de l’exposition Génération 80 expérience, à la gare des Guillemins, à Liège.

Comme je suis membre de ce club, j’ai reçu ma revue (très belle revue de qualité !), un ex-libris et un cadeau uniquement fabriqué à cette occasion ! Grâce à d’autres membres super gentils, j’ai même eu droit à ma dédicace de Bobette 🙂 Tout cela en photos.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cette dernière revue, Patrick a fait un tableau avec tous les noms pour désigner les collectionneurs et collectionneuses. Il faut dire que l’univers de Bob et Bobette a développé, commercialisé des centaines, voire des milliers d’articles dérivés…

Je peux dire que je suis une bédéphile sélective. En effet, je collectionne tous les albums de Bob et Bobette, mais uniquement ceux en français et de la collection rouge. J’ai tous les titres normaux, une dizaine de hors série et près de dix gros albums qui regroupent plusieurs histoires, des jeux, infos et pub.

J’aime cette série, mais j’hésite toujours à la poursuivre depuis que les personnages ont changé, évolué et que les albums ont pris 4 cm pour être à la même taille que les BD avec leur couverture rigide. Tout ça pour dire que si je me suis amusée à faire quelques personnages en perles à repasser, que j’ai trois puzzles, un jeu de cartes, quatre jeux de société B&B, et que j’ai reçu en cadeaux des statuettes, je ne suis pas une passionnée qui collectionne absolument tout sur sa BD préférée 🙂

Je suis en admiration devant ces fans qui collectionnent de nombreux autres objets sur cette série. Quelle patience. Quel investissement. Quelles connaissances ! Quel travail. Quelle joie aussi de pouvoir admirer tous ces articles dérivés de cette collection.

En photos, ma collection des albums de Bob et Bobette… et je crois qu’une autre collection de BD va voir aussi le jour, dans un futur plus ou moins proche : les Schtroumpfs. Ces petits lutins bleus qui schtroumpfent bizarrement fait aussi partie des lectures de mon enfance qui se poursuivent à l’âge adulte et qui se transmette de génération.

Willy Vandersteen n’a pas imaginé les aventures que de Bob et Bobette. Plusieurs séries lui doivent la vie également dont Jérôme et Lassy (en photo, dont une dédicace), ainsi que le Prince Riri dont on peut voir les 4 albums en BD cartonné Bleu dans la bibliothèque, rangée du dessous ha! ha!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et quand je vous disais que j’aimais bien les Schtroumpfs… je crois que l’on peut dire aussi que je suis une ludophile (collectionneuse des jeux de cartes) voir la photo du tiroir de jeux de société que j’avais déjà posté ici.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Il était une fois… contes en haïku

Plongée à nouveau dans les contes traditionnels et autres histoires issues de légendes ET découvrant avec un plaisir certain la lecture et l’écriture d’haïkus, j’ai découvert ce petit livre, véritable coup de cœur pour moi, qui allie ces deux catégories !

Un petit bijou de Agnès Domergue et Cécile Hudrisier, paru en 2013 aux éditions Thierry Magnier.

20190324_144648

J’adore !! Rien que grâce à ces courts poèmes, j’ai reconnu la plupart des contres classiques. Et que dire des illustrations ? Qu’elles épousent parfaitement ces minis poèmes pleins d’histoires. Autant les mots que les images sont justes, représentatifs de chacun des 20 contes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Que diriez-vous d’essayer d’écrire un haïku sur votre conte préféré ? Moi, je veux bien essayer, curieuse de voir si le conte, vous allez retrouver  🙂   (trop facile, n’est-ce pas ?)

Ils sont sept cailloux
Dans le ventre du grand loup
Vivent les chevreaux

Maïté coiffure, Marie-Aude Murail

Ma fille a 13 ans. Et si elle a bien eu quelques idées de métiers qu’elle voudrait faire plus tard, depuis un an, elle ne sait plus. Elle aime beaucoup de choses, est douée dans plusieurs matières. Elle a encore le temps pour choisir bien sûr…

Et puis mon fils de 11 ans aime ses cheveux longs; il va, contre son gré, deux fois par an chez sa coiffeuse, qui fait partie de la famille. Il ne veut qu’elle, parce qu’elle l’écoute et qu’elle ne coupe pas plus si lui ne veut pas.

Alors, quand j’ai lu le résumé de ce livre dans ma bibliothèque, j’ai pensé à mes deux enfants. J’avoue que j’ai secrètement caressé l’idée que mon fils lise le livre pour l’encourager à aller plus régulièrement chez la coiffeuse, mais… non. (rires). Quant à ma fille, n’en parlons pas… (deuxième rire)

maite_coiffure_MA_MurailLouis a 14 ans et il doit trouver un stage pour une semaine. C’est pour l’école. Oui, mais voilà, Louis n’a aucune idée de ce qu’il veut faire plus tard. Alors quand sa grand-mère lui dit que sa coiffeuse engage des apprentis, il hausse les épaules et dis « pourquoi pas ? ».

Voilà que contre toute attente, Louis adore ! Louis adore et en plus il est doué !

Et dans ce salon, il y a toujours quelque chose qui s’y passe. D’ailleurs, Louis aime tant qu’il va tout faire pour y revenir plus tard, après que le stage soit finit.

Bien sûr, il n’y a pas que Louis que l’on suit… personnage principal, mais autour duquel en gravite bien d’autres. D’autre personnes qui vont désormais faire partie de sa vie, car sa nouvelle famille est ce salon.

J’aime beaucoup la plume de Marie-Aude Murail. Je dirais que c’est une valeur sûre en littérature jeunesse  🙂