Petit concours sympa : livres pour les 8-12 ans à gagner

Petit concours

Je cherche des enfants liégeois, entre 8 et 12 ans, qui ont envie de lire, qui aiment lire, qui veulent voyager dans des pays imaginaires faits de mystères, d’humour, de sciences et peuplés de récits fantastiques et d’animaux extraordinaires.
Ces enfants recevront gratuitement l’un de ces livres ou plusieurs livres.

concours livres à gagner

Comment faire ?
Seuls ou avec l’aide d’un adulte, les enfants devront m’écrire un e-mail (ou poster un commentaire en-dessous de cet article). Après avoir choisi la couverture de l’un des livres, ils m’écriront son histoire. Qu’est-ce que la couverture ou le titre les inspire ?
Je partagerai, sur mon blog ici-même, leurs textes avec leur prénom et leur âge, ainsi que le livre pour lequel ils ont joué.

Les livres sont donnés gratuitement et en mains propres (sur Liège, Laveu, Embourg, Chênee, Beaufays). Si un envoi postal est nécessaire, un adulte devra s’acquitter des frais d’envoi.
Si plusieurs enfants envoient en même temps un e-mail pour le même livre, j’imprimerai les e-mails et une patte innocente (l’un de mes chats) choisira le gagnant. ^^

Les livres ont tous été lus une fois, deux fois, trois fois. Par moi-même ou/et par mes enfants.
Je fais un tri dans mes livres et à l’approche de Noël, j’aimerais faire plaisir « autrement ».
N’hésitez pas à partager 😉

Si vous avez des questions ou que le titre du livre n’est pas lisible sur la photo, n’hésitez pas à m’écrire.

Date limite de participation : jusqu’à épuisement du stock. (je publierai un article régulièrement, à chaque fois qu’un livre trouve un nouveau lecteur)

PS : Si je n’ai pas beaucoup de participations, j’agrandis la tranche d’âge des participants et autorise les adolescents et adultes à jouer à ce petit jeu. Ils devront alors écrire un peu plus que les enfants. Montrer qu’ils ont vraiment envie de lire ce livre  😉

Nanowrimo, c’est parti ! Les contes virtuels

Hello,

Pour celles et ceux qui souhaitent écrire un conte avec moi durant le mois de novembre, je vous invite à lire ce petit article.

Prenez un conte que vous aimez, que vous connaissez. Notez les ingrédients qui vous plaisent : héros, quête, ami/ennemi, objet magique, etc. Notez ce que vous aimez moins, de la même façon. Et puis, écrivez, réécrivez, détournez, adaptez le conte à votre goût, à votre sauce.

Exemples :

  • petit chaperon jaune, petit garçon à la place de la petite fille, le loup est gentil, l’enfant est « méchant », la grand-mère est une super grand-mère, intervention du père sauveur, le loup est changé en homme, chaperon rouge perd le loup grâce à son smartphone/gps, etc.
  • cendrillon est la belle princesse et elle cherche le prince qui a perdu ses bottes, Cendrillon est un homme, Cendrillon a piqué l’amoureux de sa sœur/mère/copine, le carrosse est une voiture rapide/limousine, le bal se donne à l’école, dans la forêt, etc.
  • Hansel et Gretel veulent prendre leur revanche contre leurs parents, ils sont contents de partir dans la forêt, ils ont un super sens de l’orientation, ils découvrent un arbre magique qui donnent de la nourriture/de l’argent, ils rencontrent une fée transformée/piégée, etc.

img_20190924_144535_5034590266685887095848.jpgCe matin, j’ai écrit une courte histoire, j’ai détourné Barbe bleue en Boucle Rousse moderne, mon sérial killer s’est transformé en femme cannibale… Au départ, j’avais une autre idée en tête, mais j’ai été prise par les mots qui se sont imposés à moi. J’avais encore un peu de l’ambiance et des jeux de mots oraux de mon week-end formation dans l’art du conte (merci Stéphane Van Hoecke ha! ha!) et puis ambiance Halloween oblige…

Je ne suis pas certaine d’avoir autant d’imagination pour les prochains jours. Mais, pour m’aider, j’utilise le livre de Mireille Pochard « écrire des contes », avec ses 200 propositions d’écriture !

Je joue le jeu du Nanowrimo. J1 : 2580 mots. Cool. Chouette. Youpee.

J1_nanowrimoJ1_scribbook

NaNoWriMo 2019 – qui me suit, qui je peux suivre ?

J-1 !  Plus qu’un dodo et le Nanowrimo pourra commencer.

L’année dernière, j’avais voulu participer à moitié. C’est-à-dire que j’avais un projet, un recueil sur les araignées. J’ai écrit 25.000 mots sur les 50.000, soit la moitié 🙂 Et j’ai réalisé que j’ai adoré écrire, mais que je déteste toujours autant me relire et me corriger. J’ai le plaisir d’écrire, mais pas de ME relire. ha! ha!

Je vais mettre ce recueil sur les araignées sur Atramenta, ainsi vous pourrez lire, si vous en avez envie, mes textes écrits à cette occasion. Si j’ai le courage, je mettrai d’autres textes sur cette plateforme sympathique, où la lecture est aisée et où vous pourrez télécharger mes histoires gratuitement. Vous pourrez même vous procurer mes livres publiés, si le cœur vous en dis  😉

Cette année, je remets le couvert. J’ai découvert que je fais partie des NanoRebel, comprenez que je participe au Nanowrimo avec un projet de recueil. Je ne vais pas écrire un roman de 50.000 mots, mais plusieurs petites nouvelles.

Quelques personnes vont me rejoindre pour écrire un conte. Je ne pense pas que nous serons assez pour pouvoir créer un nouveau projet « commun » comme je l’avais imaginé au départ, mais cela n’est pas grave. Le principal, c’est d’écrire et de partager notre créativité et imaginaire !

Cependant, cela me plairait de suivre des participants francophones qui ont décidés de se lancer dans cette aventure. Et peu importe si nous arrivons ou non à l’objectif des 50k, je répète, le principal, c’est de prendre plaisir à écrire et à créer un texte quel qu’il soit 🙂

Vous pourrez me retrouver sur le site de NaNoWriMo avec mon pseudo « ecrimagine »

profil nano

Ainsi que sur le site de Scribbook, avec le même pseudo, mais une autre image

scribbook1

Qu’est-ce qu’un conte, comment est-il construit ?

Dans 4 jours commencera le défi NaNoWriMo. Comme vous le savez, j’ai décidé de participer cette année en vous invitant à écrire avec moi un petit conte. Si j’ai le temps, le courage et que Mademoiselle Persévérance est à mes côté, je vais essayer de relever ce défi en même temps de mon côté; cela ne m’engage à rien et je n’ai rien à perdre 🙂

Voici ce que j’ai trouvé pour vous définir ce qu’est un conte, de quels éléments il est constitué, comment on peut écrire un conte, ce qu’on peut imaginer avec des contes existants.

Définition du conte

Du livre « J’écris des Nouvelles et des Contes », de Louis Timbal-Duclaux.

Page 16 : cinq critères concourent à la définition du conte

  1. C’est une œuvre le plus souvent en prose (ou en vers comme Charles Perrault et La Fontaine)
  2. Le conte raconte des histoires, des aventures humaines sous forme de récit. À la différence du mythe, il ne raconte pas les hauts faits des dieux et des héros (demi-dieux)
  3. Le conte est un récit d’origine populaire à transmission orale (toujours par rapport au mythe, qui est d’origine sacrée)
  4. Son but est d’instruire tout en distrayant, parents et enfants
  5. C’est un récit qui fait intervenir des pouvoirs surnaturels et qui tend donc vers le fantastique ou le merveilleux (par exemple, les animaux peuvent y parler, les hommes peuvent avoir la capacité de se transformer magiquement, etc.)

Les différents genres de contes

Merveilleux, fantastique, féérique, didactique, mystique, etc.

Les éléments du conte

Système de Propp, du livre « Grammaire de l’imagination », de Gianni Rodari : «31 fonctions qui suffisent, avec leurs variantes et articulations internes, à décrire la forme des contes… page 88

  1. Éloignement
  2. Interdiction
  3. Transgression
  4. Interrogation
  5. Information (délation)
  6. Tromperie
  7. Complicité
  8. Méfait (ou manque)
  9. Médiation
  10. Début de l’action contraire (acceptation du héros)
  11. Départ du héros
  12. Première fonction du donateur (le héros mis à l’épreuve)
  13. Réaction du héros
  14. Réception de l’objet magique
  15. Déplacement du héros
  16. Combat entre le héros et l’antagoniste
  17. Le héros marqué
  18. Victoire sur l’antagoniste
  19. Réparation du méfait (ou manque) initial
  20. Retour du héros
  21. Poursuite (persécution) du héros
  22. Secours (le héros est sauvé)
  23. Arrivée incognito du héros
  24. Prétentions mensongères (du faux héros)
  25. Tâche difficile (imposée au héros)
  26. Tâche accomplie
  27. Reconnaissance (du héros)
  28. Découverte (le faux héros ou l’antagoniste est démasqué)
  29. Transfiguration (du héros)
  30. Punition (de l’antagoniste)
  31. Mariage (du héros)

Un conte, des histoires

Soit, on a déjà une histoire en tête qu’on aimerait bien raconter. On vérifie qu’on a bien tous les éléments pour qu’elle puisse se classer dans la catégorie des contes. Les 7 éléments :

  1. Un héros
  2. Un méchant
  3. Un faux-gentil, rival du héros, qui va faire croire, au début, que c’est lui le héros
  4. Un ami du héros
  5. Un objet magique
  6. Une quête ou des quêtes
  7. Un objectif

Schéma narratif d’un conte classique :

Situation initiale (mise en place) rupture quête (épreuves, péripéties) avec un aidant et un ennemi résolution de la quête (la chute) situation finale (en parallèle à l’initiale)

Soit on peut partir d’un conte connu et le détourner. Contes défaits : changer les personnages (sexe, âge) ou changer de quête. Contes à l’envers (permuter les personnages : gentil = méchant et vice-versa). Salade de contes, etc. On peut changer d’époque, de lieu, d’objet « magique ». On peut aussi tourner l’histoire en dérision, en enquête, en horreur.

Si malgré toutes ces idées, ça coince, ça bloque, ça dérape : proposez un conte que vous aimez ou que vous aimeriez raconter, créer, fabriquer, inventer et je vous donnerai un mot spécial qui pimentera un peu votre histoire et vous permettra, peut-être, je l’espère de démarrer au quart de tour ou de rebondir.

Une petite info de dernière minute et pour celles et ceux qui ont besoin d’un soutien, d’un encouragement, d’une aide pour écrire : logiciel gratuit scribbook.

Je viens de m’inscrire pour voir comment cela fonctionne. Je me suis inscrite pour le concours NaNo, mais aucune obligation bien sûr de le faire dans le cadre de ce challenge, c’est juste pour découvrir toutes les fonctionnalités, car généralement, je n’ai pas besoin d’aide extérieure pour écrire, si ce n’est parfois, quand même, l’émulation d’un groupe ou d’un soutien pour continuer et aller jusqu’au bout de ce challenge 😉

scribbook

Les contes virtuels : un défi d’écriture

Inspiré par le challenge NaNoWriMo, je lance le défi d’écrire, virtuellement ensemble, un recueil de contes de 50.000 mots rien que sur le mois de novembre 2019.

Quoi ?

Des contes, un peu, beaucoup, passionnément ! Grâce à des propositions d’écriture que je mettrai sur ce blog + sur ma page Facebook Ecrimagine + compte Instagram, 2 à 3 fois par semaine (uniquement durant le mois de novembre), je vous inviterai à écrire un conte sur le thème et du style que vous voulez : merveilleux, classique revisité, futuriste, moderne, qui fait peur, d’horreur…

Chaque dimanche, je vous demanderai de m’envoyer vos textes – même si ceux-ci ne sont pas parfaits à vos yeux – afin que je puisse comptabiliser le nombre total des mots et faire un graphique pour admirer notre progression.

Il y a plusieurs défis à relever :

  • atteindre les 50.000 en un temps record
  • regrouper nos texte dans un recueil (uniquement pour nous, pour garder une trace et pour partager autour de nous)
  • conter ou lire à voix haute nos supers histoires, pourquoi pas à Noël, ou à l’occasion d’une fête, d’un anniversaire de famille ?
  • partager nos fichiers audios sur internet, via mon blog, via le vôtre

Quand ?

  • du 1er au 30 novembre 2019 pour l’écriture des contes
  • Date à définir pour l’impression du recueil
  • Date à définir pour le « spectacle conté » chez vous 😉

?

Rencontres virtuelles depuis votre canapé, au salon, chez vous, où vous voulez ! Je mettrai à disposition des articles sur mon blog, partagés sur FB & Insta

Combien ?

Gratuit, sauf pour impression du recueil dont les frais seront à partager

Pourquoi ?

Par plaisir, pour m’amuser, pour s’amuser, pour oser, pour relever un défi, pour échanger autour de deux activités qui me passionnent : l’écriture et les contes

Comment ?

Durant le mois d’octobre, je vais vous donner quelques échauffements pour vous préparer à écrire des contes. De brèves explications sur le schéma narratif des contes, sur leur trame, les ingrédients indispensables à mettre pour que l’histoire soit un conte. Je vous rassure, il n’y a rien de sorcier là-dedans. Tout le monde peut écrire un conte. Ce n’est pas compliqué et les enfants dès 7 ans peuvent même y participer 🙂

Et puis, il y aura bien sûr des articles consacrés aux contes. Ceux que vous connaissez, ceux que vous aimez, ceux que vous détestez. Et puis, pourquoi pas, ceux que vous aurez bien aimé écrire ou écrire autrement, avec d’autres personnages, d’autres fins.

Je vous proposerai également d’imprimer et d’afficher des notes à l’attention de votre famille, entourage. En effet, écrire autant en si peu de temps, même si nous sommes à plusieurs, demande non seulement une préparation mentale, une volonté de fer, mais faut aussi prévenir ceux et celles avec qui on vit ! S’engager dans un tel challenge quand on manque de temps, c’est déjà un défi à relever !

En novembre, comme dit plus haut, je vais vous proposer (2 à 3X/semaine) plusieurs pistes pour écrire. Grâce à plusieurs livres que j’ai chez moi, nous ne manquerons pas d’idées grâce à des propositions d’écriture qui vont nous permettre de ne plus avoir peur de la page blanche, de rebondir dans une situation qui est délicate, d’intégrer des éléments originaux, etc.

Vous ne devrez pas attendre ces jeux/proposition d’écriture pour commencer ou avancer. Ils seront là uniquement pour vous aider quand vous penserez être coincé. Pour vous donner une idée, ça peut être un mot à intégrer à votre prochaine phrase, une phrase à mettre quelque part dans votre histoire, provoquer une rencontre avec un nouveau personnage, coup de théâtre, mort/accident/maladie d’un personnage, intégrer un objet, une couleur, et encore plein d’autres idées dans ce goût-là.
Je pourrai aussi vous proposer le début, un extrait ou la fin d’un conte bien connu.
Tout comme, j’imagine vous demander de faire une salade de conte (mélanger plusieurs contes).
Ou encore modifier un élément principal d’un conte par un autre.

Ce qu’il y a à gagner :

  • La fierté d’avoir réussi à aller jusqu’au bout de ce défi d’écriture extraordinaire,
  • Avoir pu partager un super moment avec vos amis et votre famille lors du spectacle conté
  • Un recueil à admirer, à lire, à relire, à partager, à donner à qui vous voulez
  • Avoir pu réaliser une telle prouesse, sans se voir, parfois sans se connaître !

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je vous informe que je suis maman de deux jeunes adolescents, je vis avec eux, avec leur papa – mon amoureux de toujours -, j’ai un travail de salariée à mi-temps, nous avons trois chats dont deux chatons hyper énergiques, nous connaissons de petites difficultés au niveau de la santé, mais malgré tout ça, je vais tout faire pour trouver un peu de temps pour relever ce challenge, parce que j’en ai envie. Parce que j’ai envie de me faire plaisir.

L’idéal serait de bloquer, dès octobre, des plages consacrées  à l’écriture de votre/vos conte/s. Personnellement, je pense que je vais bloquer 2 ou 3X 1h30 par semaine. En plus de tout ce que je vais partager avec vous sur mon blog.

J’espère qu’on sera plusieurs à nous auto-motiver pour arriver au bout de ce défi fort sympathique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contes virtuels : programme, idées

J’avais dans l’idée de faire un petit programme pour le challenge Contes Virtuels (inspiré par le challenge NaNoWriMo) que j’ai envie de faire cette année sur le thème des contes.

Musiciens De Brême, Âne Commun, Chien, Cat, Hahn

Plus on est de fous, plus on s’amuse 🙂  venez nous rejoindre, virtuellement ou réellement pour ce projet un peu fou d’écrire plusieurs contes afin d’atteindre les 50.000 mots (+/- 125 pages format word/open office) rien que sur le mois de novembre.

Pour vous donner une idée du temps, du nombre que ça peut faire, voici quelques chiffres approximatifs concernant une nouvelle que j’ai écrite le week-end dernier :

  • 2 heures d’écriture sur mon clavier tactile de smartphone (donc pas à l’aveugle, et plus lent pour moi)
  • 11.000 caractères, espaces inclus soit 1.850 mots soit 5 pages avec Times New Roman 12 et interligne 1,15 (texte aéré)
  • 2 heures de relecture avec corrections, rajouts, modifications, etc. = 14.000 caractères soit 2.350 mots qui font 6 pages

Les habitués du challenge Nanowrimo calculent qu’ils doivent écrire, chaque jour, 1667 mots pour arriver aux 50.000 à la fin du mois.

Pour notre défi « Contes », nous ne sommes pas obligés d’écrire tous les jours, et surtout, ce chiffre total est à divisé par le nombre de personnes qui se joignent à moi pour écrire. Disons que si j’écris trois ou quatre contes d’environ 2.000 mots chacun, il restera 42.000 mots à écrire entre vous tous et vous toutes. Aujourd’hui (25/09/2019), j’ai trois personnes qui m’ont confirmé leur participation. Plus on est, plus facile ça sera.

Pour ne pas perdre du temps en novembre, j’expliquerai durant le mois d’octobre, ce qu’est le challenge Nanowrimo, qu’est-ce qu’un conte et comment écrire un conte. Ceci pour que les trente jours de novembre ne soient consacrés qu’à l’écriture.

Grâce au livre que j’ai reçu de mon amoureux (voir précédent article), je suis sûre que je pourrai nous donner autant d’idées différentes qu’il y a de jours différents dans ce mois de novembre ! ha ! ha !

Alors, soit vous avez déjà une idée de conte et c’est super, soit si on coince, si on bloque, si on fait du surplace, on pourra piocher dans ce livre pour déverrouiller notre imaginaire 🙂  Sans oublier les jeux de dés et de cartes que j’ai déjà à disposition pour débrider notre créativité.

Je ne sais pas si j’aurai le temps, l’envie et le courage de venir poster tous les jours un petit billet sur mon blog et sur les réseaux sociaux, mais si c’est ce qu’il vous faut pour vous motiver à poursuivre l’aventure et à continuer à écrire, je trouverai tous ces petits trésors… pour vous  😉

Si vous avez des questions, des idées, des envies –> envoyez-moi un mail, réagissez sur ma page facebook, ou sur Instagram.

compte Instagram        compte Facebook