Quand la réalité dépasse la fiction !

Incroyable, mais vrai ! Ce lundi matin, je prends toutes mes boîtes de crayons pour colorier un dessin fait il y a quelques jours. L’une des boîtes, celle avec tous les dégradés de roses est encore fermée par trois collants. J’avais oublié qu’il y avait trois collants. J’enlève donc le premier et m’étonne donc de rencontrer une résistance… bon, je comprends vite, j’enlève le deuxième autocollant qui me résiste davantage. Je ne parle pas du troisième qui refuse de se décoller, qui refuse de se déchirer sous mon ongle de pouce, ongle long et fort !

Je prends (notez que si vous mélangez les lettres de PRENDS, on peut faire aisément PERDS en perdant le N !) patience et au lieu d’aller chercher une paire de ciseau qui est dans le tiroir à 1,50 mètre de moi, je m’imagine que la boîte renferme un trésor. C’est vrai, quoi, pourquoi ce collant, pourtant parfaitement identique aux deux autres, ne cède-t-il pas à ma pression ? Il doit forcément y avoir une raison à cela ! Oui, j’y crois et ne riez pas 🙂

Dans cette boîte, je m’imagine donc trouver un petit mot, un secret ou un appel à l’aide, ou plutôt, non, c’est en fait un animal microscopique et spécial, un animal de la famille des Crayons et de l’espèce Couleur. Oui, il se serait faufilé là, parmi les crayons de bois. Il a le mimétisme parfait, tout le monde n’y aurait vu que du feu bois. Il se serait fondu dans le décor, prenant la même forme, la même taille et la même pointe colorée qu’un confrère de bois. Mais ce Crayon, sera-t-il un gentil ou un méchant ? Veut-il simplement crier au monde entier que les crayons, enfin certains, sont vivants et qu’il faut les manipuler avec douceur, leur parler, et plus les mordre, les jeter ou les faire tomber jusqu’à ce que leur colonne de mine se brise en plusieurs morceaux ? Peut-être que ce crayon souhaite faire passer ce message, mais d’une autre manière ? Adieu la douceur, bonjour la terreur ?

Ah ! Enfin ! Le collant se décolle. Oufti, il était temps, je commençais sérieusement à délirer.

Je soulève le couvercle et ouvre donc la boîte.

Et…

Et…

Vous ne me croirez jamais !! Il y avait bel et bien un trésor !!

La preuve en images.

Un crayon supplémentaire ! Est-ce que…

Est-ce qu’il est …

Vivant ?

Non, mais, vraiment, quoi ! Un peu de sérieux s’il vous plait ! Bien sûr que non, il n’est pas vivant.

Et pourtant. Il a le mimétisme parfait. Ce crayon supplémentaire a pris la même taille, la même forme, la même pointe colorée que le crayon portant le numéro 103. Il a été jusqu’à avoir exactement le même numéro : 103. Trois chiffres gravés de manière identique. Trois chiffres pour trois collants. Signe ou simple coïncidence ?

Quand je vous dis que la réalité dépasse parfois la fiction.


Ceci était mon petit texte créatif pondu à l’instant… Pour l’écriture créative, je démarre souvent au quart de tour. Comme le titre d’un précédent recueil que vous pouvez retrouvez ici, en vente chez Atramenta (il me reste encore quelques exemplaires si vous en voulez un dédicacé 😉 )

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s