Une collection très particulière, Bernard Quiriny

Titre : Une collection très particulière
Auteur : Bernard Quiriny
Édition : Seuil / Le Point
Genre : recueil de nouvelles
Année d’impression : 2012
Nombre de pages : 196
Note personnelle : 8/10

collection tres particuliere B QuirinyUne 20taine de nouvelles, très courtes, mais non pas moins intéressantes ! Dans ce recueil, l’auteur introduit ces nouvelles grâce à son ami Gould, dandy, bibliomane, qui collectionne des livres, des séries dont certaines sont bizarres, incroyables ou tout simplement inconcevables. Une bibliothèque avec des collections vraiment très particulières 😉

Bernard Quiriny a une imagination débordante ; il parvient à nous captiver en levant lentement certains voiles de son cerveau qui regorge de nombreux tiroirs fantastiques, subtiles, intrigants et cocasses. Pierre Gould est un personnage inventé par l’auteur. On pense que c’est un peu son double à multiples visages : tantôt voyageur, curieux, excentrique, tantôt fantasque, désopilant, exigeant.

Dans ces pages, Gould parle à son ami (l’auteur) de ses découvertes, de ses rêves, des possibles futurs qu’il croit atteindre avec ses recherches et ses collections. Ils partagent des souvenirs. Ils se voient régulièrement, souvent et leurs échanges ne semblent jamais anodins. Il y a toujours quelque chose de surprenant dans leurs discussions, une découverte hallucinante, un indice improbable, une supposition irréelle.

Je me suis beaucoup amusée à déguster tout à mon aise ces nouvelles, parfois trop brèves à mon goût. Pas une seule fois, je me suis dit que c’était du déjà vu. Les explications sont décrites rapidement mais suffisamment dans le détail pour que le lecteur accroche immédiatement à « la folie » de l’auteur. Et c’est avec plaisir non dissimulé que j’ai même retrouvé certains de ses personnages qu’il présentait dans le premier recueil (voir fin d’article). Il y a juste les titres qui m’ont paru trop « simples » et qui ne m’ont pas donné l’eau à la bouche… C’est pourquoi j’ai eu envie de donner mes propres titres à (presque) toutes ces délicieuses nouvelles :

Amnésie quotidienne
Dialecte identiquement triple
2 vies minimum
Silence citadin
Ennui littéraire
Renommer sa liberté
Ville mourante à euthanasier
Les fantaisies de Gould
1 livre = 10 livres
Section des livres reniés
La maquette exceptionnelle du taximan retraité
Changer de corps par orgasme
Les mystérieuses et extraordinaires peintures de Schnell
Superposition de mondes parallèles
La rivière de la ville symétrique
Lecture en tenue exigée
Recettes de cuisine particulières
Hypermnésie
Le bon compte
Les effets secondaires de l’élixir de jeunesse
Ville soporifique

contes carnivores guirinySon précédent recueil que j’ai tout aussi dévoré :

Contes carnivores, avec 220 pages, paru en 2008 toujours chez Seuil / Le Point.
14 nouvelles un peu plus longues, mais toutes sont … à (re)lire !

Voici la table de ce premier recueil (avec ses titres à lui, que je préfère) :

Un catalogue d’absents (préface de Enrique Vila-Matas)
Sanguine
L’épisode d’Argentine
Qui habet aures
Quelques écrivains, tous morts
Quiproquopolis (Comment parlent les Yapous)
Marées noires
Mélange amoureux
Chroniques musicales d’Europe et d’ailleurs
Souvenirs d’un tueur à gages
Le carnet
Extraordinaire Pierre Gould
L’oiseau rare
Une beuverie pour toujours
Conte carnivore

Publicités

Une réflexion sur “Une collection très particulière, Bernard Quiriny

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s