Il/Elle n’est plus là… et pourtant…

À toi, Mona. À toi, Jean-Pierre. À toi, Frédéric. À toi, Pascal. À toi, Georgette. À toi, Florence. À toi, Roger. Et à tous les autres partis vers un autre ailleurs. Si loin de nos yeux, mais si proche de nos cœurs.

Il est petit, il est grand.
Il est coloré, il est blanc.
Il est musique, il est vent.
Il est lourd et léger pourtant.
Il est calme, il est bruyant.
Il est tantôt caché, tantôt impressionnant par sa personnalité dévoilée.
Il est masculin, il est féminin.

Lui, elle, un esprit, un souvenir, une présence, un nom, un grand vide qui se crée ou qui nous remplis de tant de tristesse.

Un enfant, un parent, un ami, un amant, un amoureux, un époux, une femme, un bébé.

Dans le ciel, dans la mer, dans la terre ou dans les étoiles, elle est toujours là, présence réconfortante, présence absente, présence envahissante, présence passionnante.

Un souvenir, un sourire. Une anecdote, un rire.
Des moments partagés… à garder… pour l’éternité.

Tantôt écrasé par le chagrin, tantôt dissimulé derrière les chutes de nos larmes, tantôt pressant nos cœurs devenus si gros, si lourds, si petits tout à coup, qu’on ne le voit pas tout le temps, on ne la devine pas aisément.

Pourtant il est là.
Elle aussi.

Si près de nous. À côté de nous. Devant nous. Avec nous.

Pensez à cette brise soudaine, à cette musique de fond, à ce parfum discret, à cette présence impalpable… Tous ceux que l’on a aimés, ceux partis parfois trop tôt, partis dans la douleur ou dans la peur, dans la légèreté ou dans la liberté, sont là. Toujours. Dans nos pensées, dans nos rêves, dans nos discussions, dans nos souvenirs, sur nos photos et vidéos…

 

PS : J’ai « travaillé » 1 jour comme hôtesse d’accueil dans un crématorium. Un petit jour. Un seul. Mais ce jour à suffit pour remplir mes pensées d’une attention particulière pour eux, ma famille, des parents, mes amis partis trop tôt, partis dans la souffrance ou partis vers une nouvelle liberté.

Publicités

2 réflexions sur “Il/Elle n’est plus là… et pourtant…

  1. cigalette 19 juin 2017 / 4:39

    Oh j’en ais eu les larmes aux yeux, c’est magnifique quel bel hommage merci bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s