Les secrets de Pengarrock

Titre : Les secrets de Pengarrock
Auteur : Liz Fenwick
Traducteur :Benoit Domis
Édition : Poche / City
Genre : roman
Année d’impression : 2016
Nombre de pages : 426
Note personnelle : 6/10


secrets de pengarrock
Judith, dit Jude, la trentaine et américaine, s’enfuit brutalement le jour de son mariage. Elle ne veut pas être la personne que tout le monde croit qu’elle est, elle veut trouver qui elle est vraiment. Elle profite donc du billet qui était censé la conduire en juste noce pour quitter ses parents et son fiancé. Grâce à sa marraine qui habite dans un coin d’Angleterre, elle trouve un travail de bibliothécaire dans un vieux manoir, en Cornouailles. A Pengarrock, Jude découvre son employeur, un homme plein de ressources, dynamique, séduisant et un peu mystérieux. Passionnée par les jardins, la jeune femme a lu tous les livres et documentaires que son employeur a écrit. Ce travail tombe donc à point pour faire le point sur sa vie et oublier un peu tous ses soucis familiaux. Hélas, son employeur décède subitement, alors qu’il n’est âgé que de 60 ans. Jude va devoir apprendre à apprivoiser le fils, seul héritier du domaine, qui semble détester cet endroit et tout ce que son père a pu en faire. Lui, tout ce qui l’intéresse, c’est vendre Pengarrock. Il laisse Jude poursuivre ses classements et tris dans tous les documents de son père en espérant que l’un d’eux a de la valeur, car pour l’instant, le domaine est en piteux état…

En triant les papiers du père, Jude découvre des mystères comme la disparition de bijoux et des décès et disparitions étranges. Têtue, intelligente et amoureuse de l’endroit où elle travaille, la jeune femme va tout tenter pour percer les secrets du domaine.

Histoire lente, très lente mais pour laquelle j’ai quand même éprouvé cette envie d’en lire un peu plus… encore et encore, jusqu’à ce que ma curiosité soit satisfaite. Finalement, quand j’ai terminé la lecture, je me suis rendu compte que ce n’était pas tant la résolution des fameux secrets qui me tenait en suspens, mais plutôt les difficultés relationnelles compliquées et étranges qui tournaient tout autour de la jeune femme.

Le livre écrit à la première personne ne m’a pas permis de me mettre à la place de la jeune femme et je n’ai jamais pu me faire une idée précise du physique du personnage, si ce n’est sur sa taille, 1m80, qui est plutôt grande pour une femme. Je n’ai ressenti aucun suspense, aucune intrigue, aucun drame malgré certains événements tragiques.

J’ai été plus sensible au caractère et au personnage du fils héritier qu’à l’héroïne.

J’ai aimé certaines descriptions de lieux, mais je n’ai pas réussi à mettre tout ensemble pour former une image complète du domaine !

3 grosses fautes/coquilles ont achevé mon appréciation mitigée sur ce livre. Dommage, car j’aimais beaucoup le résumé, mais je reste sur ma faim malgré un happy end que j’ai deviné vers la moitié du livre.

D’habitude, je ne parle pas des livres que je n’ai pas trop apprécié, mais je ne peux pas dire que je ne l’ai pas du tout aimé puisque j’ai été jusqu’au bout du livre ! Simplement, pour moi, le résumé au dos du roman ne correspond pas tout à fait à l’idée de ce que je me faisais de l’histoire. Je crois que si le livre avait été écrit à la 3ᵉ personne, comme c’est le cas sur la 4ᵉ de couverture, cela aurait été mieux… pour moi 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Les secrets de Pengarrock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s