Nouvelle fin d’un poisson

Suite à la minifiction de mon ami Claude Attard (clic) sur le thème de l’aquariophilie, j’ai eu l’idée d’écrire une autre fin, car cette suite m’a sauté au visage ! 🙂 Pour lire la minifiction entière et originale, clic sur le nom de mon ami plus haut, et pour lire ma suite et nouvelle fin, c’est ici plus bas 🙂 bonne lecture !

En italique = texte original de Claude

Elle ne s’approcha pas du bac pendant plusieurs jours, le cœur plein de culpabilité. L’oscar continuait à regarder l’urne d’Oscar. Quelques semaines passèrent ainsi, puis Émilie craqua et recommença à donner Oscar à l’oscar. Un peu chaque jour, durant plusieurs mois.

Elle observait le gros cichlidé de loin. Certains jours, elle envisageait de l’embrocher et de le faire frire. Une autre fois, découragée, elle décrocha le téléphone pour appeler Jacques afin qu’il la débarrasse de l’aquarium, de l’oscar et de tout ce qui touchait aux poissons, mais reposa le combiné avant que le jeune homme réponde.

Bien sûr, le jour vint où il n’y eut plus de cendres. Ce jour-là, Émilie retourna l’urne vide en la montrant au cichlidé.

« Il n’y en a plus. Tu as bouffé tout mon Oscar. »

Elle fondit en sanglots et brisa l’urne en la jetant au sol.

La nuit suivante, Émilie rêva qu’Oscar, ruisselant, se glissait dans le lit et se serrait contre elle. Elle sentait des écailles irriter sa peau, l’humidité se répandre, et le froid la gagner. Elle bougea sur le matelas, inconfortable, sensation désagréable. Émilie, inconsciemment poussa l’oscar hors du lit, et c’est lorsqu’elle entendit un gros Plouf qu’elle se réveilla complètement.

– Mais qu’est-ce que tu fous là, tu vois pas que tu salis les draps ? dit-elle au poisson en essayant de l’attraper malgré les soubresauts du matelas à eau qui se mouvait toujours malgré le trou béant qui laissait toute l’eau s’écouler hors de lui.

Le sol de la chambre était à présent inondé d’une épaisse couche d’eau tiède. L’oscar nageait tout d’aise, se coulant sous le lit, réapparaissant d’un petit bond près de la porte, gesticulant des hanches comme seuls les poissons savent le faire. Émilie n’en pouvait plus de courir après lui, alors elle se mit à nager. Elle excellait dans ce domaine, elle avait encore son trophée de meilleure nageuse d’école pri-mer qui reflétait au soleil sur sa commode translucide. Mais le poisson avait un coup d’avance, malgré sa taille imposante pour un poisson, il était encore suffisamment petit pour glisser sous les armoires. Oscar a beau être un animal à écailles, il n’en est pas moins doué d’intelligence. Il fera tout ce qui est poissonnement possible pour traduire cette bipède devant le roi Poséidon. Elle a déjà tué un Oscar en le sortant de l’eau volontairement, elle n’en aura pas un second.

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé gratuit aquarium"

Publicités

2 réflexions sur “Nouvelle fin d’un poisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s