Pa(t)ronyme, paronyme, patronyme, jeu d’écriture, concours

Voici mon texte, déjanté, pour le petit concours 48h d’écriture de Edilivre. Je me doutais qu’il n’allait pas être pris, trop décalé, trop zarbi, mais moi, je me suis éclatée à l’écrire.

Le thème était la différence : différence de lettre, différence de mot, différence de son… différent sens. J’ai glissé, volontairement, plein de mots réels, mais mal orthographiés pour la signification qu’ils devaient avoir dans leur phrase. Le thème était vaste, mais j’ai choisi de ne pas prendre au 1er degré ce mot.

Il était une fois une belle grenouille qui ne cessait de croasser. Vêtue d’une belle écharde rouge et d’un pastiche noir d’ébène, elle répétait sans cesse une pièce de théâtre au bord de la lacune. Bien qu’elle avait incarné le rôle précédent à la perfection, celui-ci était légèrement différent, car il lui fallait rentrer dans la peau d’un corbeau qui écrivait sa bibliographie avec des pattes de mouches. Dame grenouille n’avait pas de bec et encore moins d’ailes et son accent n’était pas convainquant. Quant aux pâtes de mouches, elle finissait toujours par les engloutir avant d’aller dormir ! On pouvait donc la croiser du matin au soir en train de faire ses vocalises.

Malgré les difficultés de ce rôle très cervical, on ne pouvait desceller chez elle la moindre faiblesse. C’est qu’elle était têtue comme une bourrique, cette grenouille ! Elle était la meilleure dans son domaine et elle voulait le rester !

Bien que les amphibiens n’aient que très peu d’odorat, miss grenouille aimait se parfumer pour ses fans. En effet, avant chaque spectacle, une certaine flagrance flottait dans l’air et on devinait aisément qui se cachait derrière le rideau. C’était en quelque sorte sa signature olfactive, car miss grenouille ne participait à aucune séance de dédicaces. Oui, elle ne signait jamais de paragraphe !

Un jour, alors que la scène principale allait se jouer pour la toute dernière fois, un spectateur peu ordinaire arriva dans la salle et chercha une chaise de libre au premier rang. Maître Corbeau Lafontaine qui avait recouvert la santé après avoir été infesté par la grippe, prit place et sortit son carnet de notes. Pour ne pas déranger le spectacle en toussant, le corvidé avala une gorgée de sirop que son médecin lui avait proscrit quelques jours plus tôt. Il avait lu une bonne critique sur cette actrice, mais, grand septique qu’il est, il voulait se faire sa propre opinion. Il doutait vraiment qu’une grenouille, si douée soit-elle dans son métier de comédienne, ne puisse arriver à la cheville du plus grand corbeau de tous les temps. Il allait pondre une critique pas piquée des verres. Il avait une réputation à soigner et pour rien au monde, il ne laisserait une créature visqueuse – et non moins délicieuse – avoir le pardessus.

La grenouille savait qu’il était là. Elle avait reçu une lettre anonyme la prévenant de la visite de Maître Lafontaine. Très affûtée, la grenouille avait dissimulé dans son parfum des hormones de con’passion afin d’amadouer son public. Même si le corbeau n’avait pas plus d’odorat que la grenouille, les effluves de Camembert pénétraient par tous les ports des corbeaux, qu’ils soient beaux ou laits, maître ou pas.

Publicités

4 réflexions sur “Pa(t)ronyme, paronyme, patronyme, jeu d’écriture, concours

  1. Kimcat Béa Riot 3 novembre 2016 / 11:36

    Je te dis bravo ! J’aime beaucoup ton texte déjanté
    Bises Cécile
    Béa kimcat

    • ecrimagine 9 novembre 2016 / 8:39

      Coucou Béa. Je réponds avec un train de retard aux commentaires. Désolée !
      Merci beaucoup pour toutes tes visites 🙂
      Je crois que ce texte était un peu trop déjanté pour le concours, mais qu’est-ce que je me suis amusée à l’écrire ! A la fin, je ne savais plus où j’allais, ni si ce que j’écrivais voulait dire quelque chose…
      Bonne soirée, bisous!

  2. cigalette 3 novembre 2016 / 5:52

    Hi!Hi!Hi! Trop marrant, je l’aime bien aussi bonne soirée

    • ecrimagine 9 novembre 2016 / 8:39

      Merci, quand je le relis, je me demande si j’avais toute ma tête 😉
      gros bisous et bonne soirée pluvieuse et frisquette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s