Pandemia, Franck Thilliez

Titre : Pandemia
Auteur : Franck Thilliez
Édition : Pocket Fleuve Noir
Genre : roman
Année d’impression : mai 2016
Nombre de pages : 653 (je ne compte pas la nouvelle qui est offerte en fin d’ouvrage)
Note personnelle : 7/10

pandemia thilliezUn virus du genre « grippe » circule en France. Un virus qui se transmet rapidement entre oiseaux et qui passe même aux humains avec une facilité déconcertante ! Un virus qui a été déposé quelque part de manière intentionnelle, dans un endroit fort fréquenté, et particulier.

Ça, c’est d’un côté… puis d’un autre, il y a un homme et son chien qui sont retrouvés assassinés et dont leur corps a été mis en scène d’une façon bien macabre… Enfin, non loin de cette découverte, les policiers découvrent des ossements humains dans un étang. Il y a 4 crânes… 4 inconnus qu’il va falloir identifier. Et si tous ces crimes étaient reliés ?

Je n’ai pas (encore) lu les autres livres de cet auteur, mais cela ne saurait tarder ! Un bon petit thriller de 600 pages, un roman comme je les aime sur des sujets qui m’intéresse : des oiseaux et la médecine. Vous rajoutez du suspense, des crimes et de l’informatique et ça donne des heures de lecture passionnante.

Malgré l’intérêt de ce livre, les infos précises sur le laboratoire, l’étude et les procédures d’analyse bio, l’histoire de certains virus, je n’ai pas accroché à un personnage en particulier. Pourquoi ? Je ne sais pas trop, j’ai trouvé certains couples « too much », même si je suis sûre que des relations pareilles doivent exister, lire leur parcours ne m’ont pas apporté quelque chose en plus dans cette histoire. Puis, on parle beaucoup d’un des personnages principaux, puis plus rien pendant plusieurs chapitres (normal, il y a des crimes à résoudre et des méchants à capturer), pour y revenir en toute fin dans l’épilogue. Je trouve que comme l’auteur parlait tellement de ce personnage il aurait été logique de savoir ce qu’il se passait avec lui, même s’il était « ko » pendant un instant. La fin m’a paru aussi trop rapide, mais bon, après 600 pages, faut pas non plus s’éterniser haha

Un truc aussi que je n’ai pas pigé, mais ça, peut-être que j’aurai la réponse si je le demande directement à l’auteur 🙂

Enfin, on aurait pu parler un peu plus des oiseaux, que cela ne m’aurait pas déplu (sourire)

EXTRAITS

« – Il y a bien un X Y (je ne donne pas le nom pour ne pas dévoiler un mystère), médecin généraliste dans le 2è arrondissement. C’est d’ailleurs le seul X Y de la capitale.
– Et c’est quoi le truc bizarre ?
– J’ai appelé la secrétaire de la maison médicale où il bossait. Il est mort depuis cinq ans. »

« Ils n’avaient pas marché deux minutes que le lieutenant de police vit une forme noire détaler à un mètre à peine, sur sa droite. Un rat au poil rêche, avec une queue plus longue que le reste du corps.
– Nos plus fidèles amis. Ils se jettent sur vous dès que vous vous approchez trop près et font des bonds impressionnants. Faut les voir attaquer, ces saloperies. Ils nous refilent la leptospirose, la maladie du rat, par leur urine. Parfois, on en guérit. D’autre fois, c’est hémorragies violentes, des maladies graves des rein… Bref, restez loin d’eux, ça vaut mieux… »

Publicités

3 réflexions sur “Pandemia, Franck Thilliez

  1. scoobydu41 16 septembre 2016 / 8:15

    L’intrigue à l’air intéressante. Peut-être as-tu trop cherché à le décrypter et c’est pour cela que tu n’as pas tout compris

    • ecrimagine 17 septembre 2016 / 7:22

      Oh, c’est juste sur un détail insignifiant… un SMS qui est envoyé alors que juste avant on apprenait que la batterie était vide, et qu’après, le personnage utilise le gsm d’une autre personne car le sien ne va plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s